Fonctionnement d’une installation d’un kit solaire autonome?

Composition d’un kit solaire autonome complet autoconsommation.

Fonctionnement d’une installation d’un kit solaire autonome.

Pour économiser davantage, il est préférable d’installer soi-même un panneau solaire photovoltaïque. Cela est tout à fait possible à condition qu’on respecte et qu’on comprenne toutes les étapes nécessaires durant son installation. Quels sont les composants d’une installation solaire photovoltaïque ? Quelles sont alors les principaux rôles de chaque composant ? Comment calculer le nombre de batteries nécessaires pour une installation solaire ? Quelles sont les règles essentielles de sécurité à respecter avant de procéder à l’installation de tous les matériels nécessaires ? Quels sont les éléments à ne pas négliger avant de procéder à l’installation d’un panneau solaire ? Les paragraphes suivants aideront à répondre à ces questions.

Les composants d’un kit solaire autonome et leur rôle respectif

On peut distinguer 4 composants principaux d’une installation solaire photovoltaïque, à savoir :

  • Le panneau solaire ( aussi appelé cellule photovoltaïque )

C’est l’élément central de toute installation solaire. C’est lui qui capte les rayons solaires pour pouvoir les transformer en énergie. En fonction du besoin d’énergie, il se peut qu’une installation soit composée d’un ou de plusieurs panneaux solaires. On les connait également sous le nom de modules photovoltaïques.

  • La batterie

Elle est très utile pour stocker les énergies obtenues par les panneaux. C’est grâce à une batterie solaire qu’on est en mesure de consommer de l’électricité durant la nuit ou certaines périodes pendant lesquelles l’ensoleillement est faible. Vous pouvez opter pour des batteries solaire GEL ou des batteries solaire AGM.

  • Le convertisseur ( appelé aussi l’onduleur )

Sans le convertisseur ( onduleur ), il n’est pas possible de transformer le courant continu obtenu par un module photovoltaïque en un courant alternatif utilisable. Cependant, on ne peut pas utiliser directement le courant continu. C’est dans ce sens que le convertisseur joue un rôle capital dans toute installation solaire en convertissant le courant continu en courant alternatif.

  • Le régulateur de charge solaire ( appelé aussi contrôleur de charge )

Il s’agit d’un élément indispensable qui permet d’améliorer la durée de vie d’un panneau solaire et d’une batterie tout en permettant de bénéficier d’un rendement optimal de l’installation photovoltaïque solaire. En d’autres termes, il contrôle la charge de la batterie et limite sa décharge.

Vous avez le choix entre plusieurs modèles: le régulateur solaire de charge MPPT ou le régulateur solaire de charge PWM qui est le plus souvent utiliser dans les petites installations solaire.

Les éléments à prendre en considération avant d’installer un panneau solaire ( cellule photovoltaïque ) pour le bon Fonctionnement d’une installation d’un kit solaire autonome.

Tout d’abord, afin d’avoir un rendement optimal, il est important d’étudier à l’avance le meilleur emplacement de l’installation des panneaux solaire appelé aussi photovoltaïque. En effet, l’évaluation de l’ensoleillement à l’endroit où le panneau va être placé est capitale. Pour mieux l’analyser, il est possible de se faire aider par un logiciel y afférent. Ensuite, il faut calculer le nombre de batteries nécessaires à l’installation photovoltaïque solaire. Pour que ce soit possible, il faut dans un premier lieu déterminer en moyenne la consommation d’énergie journalière de la famille. Ensuite, il faut connaitre la tension et la capacité des batteries à utiliser. Il est d’ailleurs important de faire le calcul des énergies nécessaires durant la nuit. Autrement dit, il faut bien déterminer à l’avance l’autonomie du stockage d’énergie souhaitée. Cependant, déterminer toutes ces informations n’est possible qu’en étant au courant de l’énergie consommée quotidiennement ainsi que l’autonomie du système durant les périodes de pluie ou de mauvais temps. Il est d’ailleurs à noter que ce ne sont pas la totalité de l’énergie obtenue par les rayons de soleil qu’on reçoit après la transformation en courant alternatif utilisable. En effet, il y a toujours une perte de courant que ce soit au niveau des fils électriques ou au moment de la conversion du courant continu en courant alternatif. De ce fait, il faut connaitre les valeurs des pertes dans toute installation photovoltaïque solaire. Bref, comme il y a tant de calculs à faire, il est préférable de demander de l’aide à un spécialiste en installation d’appareil photovoltaïque. C’est plus que nécessaire afin d’être sûr d’installer des panneaux pouvant répondre à l’attente en électricité de la famille.

Comment calculer le nombre de batterie nécessaires et la consommation d’électricité par jour et le bon Fonctionnement d’une installation d’un kit solaire autonome?

Afin de calculer soi-même le nombre de batterie qui convient à une installation solaire photovoltaïque, il faut procéder comme suit : il faut se baser tout d’abord au chiffre en KWH et le multiplier par la suite par 1000 pour pouvoir le convertir en Wh. Par exemple 10 kWhx1000= 10000Wh

Ensuite, il faut diviser le chiffre obtenu en Wh par la tension aux bornes des batteries. Autrement dit, on convertir les Wh en Ah. Par exemple : 10000Wh/12= 833 Ah

Puis, pensez par la suite à diviser les Ah par la capacité des batteries et arrondir par la fin au chiffre supérieur pour déterminer le nombre exacte. Par exemple : 833Ah/200Ah= 4,16. Donc, il en faut au total: 5 batteries.

Pour ce qui est du calcul de la consommation d’énergie, il faut dans un premier temps faire une liste de tous les matériels électriques indispensables au quotidien. Ensuite, il va falloir déterminer la puissance moyenne pour l’alimentation en se référant à la valeur indiquée sur la notice des appareils. Il faut aussi tenir compte du temps en moyenne d’utilisation de chaque appareil en une journée. Il est d’ailleurs à ne pas oublier qu’un appareil qui n’est pas débranché a toujours une consommation mais elle reste faible. 

Une fois que la liste est complète, il faut multiplier la puissance de chaque appareil par le nombre d’appareils et par la durée de son utilisation. Par exemple, pour 2 ampoules de 100W chacun à utiliser pendant 3h par jour, la consommation est alors de 100x2x3 donc 600wh/j. Il faut procéder de cette manière pour tous les appareils et en rajouter le tout vers la fin. Il ne reste plus qu’à convertir les Wh en KWh en les divisant par 1000 et en arrondir par son supérieur le chiffre obtenu. Par exemple, pour une maison qui consomme au total 4 250Wh/jour qui est équivaut à 4, 25 kWh, l’installation solaire photovoltaïque devrait donc produire au moins 5 kwh par jour afin de pouvoir répondre aux besoins en électricité de toute la famille.

Quelles sont les conditions à respecter pour le bon Fonctionnement d’une installation d’un kit solaire autonome?

Il s’avère d’une importance capitale de respecter les règles de sécurité relatives à toute installation de son kit solaire photovoltaïque. Durant l’installation, il faut éloigner toute personne qui ne soit pas autorisée à assister comme les enfants. Il est alors recommandé de fermer les locaux pour s’en assurer. Il faut aussi respecter à la lettre les guides d’installations de tous les matériels et équipements solaires en se référant à la notice tout en vérifiant s’ils sont en bon état ou non. Cette vérification permet également de s’il n’y a rien qui manque. Il faut également que l’installation de votre kit solaire autonome se fait hors-tension. Pour ce qui est du panneau solaire, il est judicieux de le couvrir pour qu’on puisse le priver du soleil. C’est d’ailleurs le seul moyen sûr de l’arrêter de produire de l’électricité. Il faut également éloigner les équipements de tout ce qui pourrait produire des étincelles. En effet, comme toute batterie contient du dihydrogène, un risque d’explosion est à prévenir en éloignant tout produit inflammable et en la plaçant dans un lieu bien ventilé. Il est d’ailleurs déconseillé de recharger une batterie sans avoir mis en place au préalable un régulateur. Enfin, afin d’éviter des circuits électriques, il faut garder les locaux et les matériels électriques à l’abri de toute humidité. Rien ne sert alors de procéder à l’installation solaire photovoltaïque proprement dit lorsqu’il pleut.